Les bases

Comment évaluer la performance d'un produit structuré ?

Le 12 octobre 2022 par Valentine Daries

Le calcul de la performance d’un produit structuré n’est pas toujours intuitif. Le reporting est primordial dans le suivi de la performance du produit. Il permet de suivre l’évolution du sous-jacent et de situer le produit structuré par rapport à d’autres investissements.

📈 La performance en cours de vie du produit

Au cours de la vie d’un produit structuré, la seule valorisation officielle - au sens de la liquidité du produit - est la valeur liquidative. Elle représente la valeur d’achat ou de vente anticipée de ce dernier auprès de l'émetteur. Elle varie tout au long de la vie du produit en fonction de la durée de vie restante du produit, la performance du sous-jacent, la volatilité…

La valeur d’un produit structuré est composée d’une valeur intrinsèque et d’une valeur temps. La valeur intrinsèque représente la valeur du produit par rapport au niveau du sous-jacent actuel, donc la valeur finale du produit si la maturité intervenait aujourd'hui. La valeur temps représente la durée restante du produit, durant laquelle le sous-jacent pourra amplifier ou inverser sa trajectoire actuelle.

Au fur et à mesure que la valeur temps diminue, la valeur liquidative du produit sera plus sensible lorsque l’on est proche d’un niveau d'événement -  rappel, coupon ou protection. Le temps restant diminue, l’incertitude également.

La valeur liquidative des produits de rendement et des produits de participation ne réagira pas de la même manière : pour un produit de rendement, la valeur liquidative ne sera jamais supérieure en théorie à 100% + la valeur du ou des coupons finaux. Pour un produit de participation, elle pourra progresser potentiellement de façon illimitée en fonction du type de produit et de l'évolution du sous-jacent.

Tout coupon détaché augmente la rentabilité finale de l'investissement mais en diminue sa valeur liquidative lors de son paiement. On retrouve ce mécanisme dans les actions, où le cours baissera du montant du dividende lorsque ce dernier est détaché.

🎬 La performance à l’échéance du produit

A l’échéance ou après un rappel anticipé, la performance du produit se calcule selon les conditions du contrat.

Dans le cas d’un produit de rendement, la performance du sous-jacent importe moins : à partir du moment où il remplit la condition du coupon, ce dernier est délivré. La perte en capital dépend du type de protection. Si c’est une barrière, il faut que la performance du sous-jacent remplisse la condition de protection. S’il s’agit d’un levier, il faudra calculer l’impact de la performance selon les conditions du contrat.

Si le capital est protégé, la performance finale est égale à 100% + la somme des coupons touchés. Par exemple, un produit de rendement ayant distribué 3 coupons de 2% et dont le sous-jacent remplit la condition de coupon à l’échéance aura dégagé une rentabilité de 8% brut non annualisée.

Si le produit est hybride - c'est à dire combinant des conditions de rendement et de performance, le rendement final sera égal à la meilleure valeur entre le coupon final et la performance du sous-jacent.

Si le produit est un produit de participation, la performance finale sera directement liée à la performance finale du sous-jacent. Certains produits comme les Twin Win permettent même de dégager de la rentabilité en cas de baisse limitée du sous-jacent.

⏰ La temporalité de l’achat et de la revente

Il faut également prendre en compte le moment où l’investisseur achète le produit.

Si cet achat a été réalisé au marché primaire - probablement à 100%, le rendement se calcule par les conditions du contrat.

Si l’achat est au marché secondaire, il faut prendre en compte le prix d’achat. Par exemple, si le produit est acheté à 79%, qu’aucun coupon n’est touché et que le sous-jacent réalise une meilleure performance que la barrière de protection, alors le produit sera remboursé à 100%. L’acheteur secondaire fait ici une plus-value de 21% brute non annualisée contre 0% pour l’investisseur au primaire.

Également, si le produit est vendu avant d’être rappelé ou d’être arrivé à échéance, la performance dépendra du prix de revente.

🤓 POUR CONCLURE

Au cours de la vie d’un produit structuré, la seule valorisation officielle - au sens de la liquidité du produit - est la valeur liquidative. La valeur d’un produit structuré est composée d’une valeur intrinsèque et d’une valeur temps. Tout coupon détaché augmente la rentabilité finale de l'investissement mais en diminue sa valeur liquidative lors de son paiement. A l’échéance ou après un rappel anticipé, la performance du produit se calcule selon les conditions du contrat. Il faut également prendre en compte le moment où l’investisseur achète le produit. Si cet achat a été réalisé au marché primaire - probablement à 100%, le rendement se calcule par les conditions du contrat. Si l’achat est au marché secondaire, il faut prendre en compte le prix d’achat.

Vous cherchez de nouvelles opportunités ?
Expliquez nous votre besoin